"Cette étonnante virtuose a subjugué son auditoire par l'autorité de son jeu et l'admirable qualité de sa sonorité, très ample, faite de rondeurs sans duretés aucunes, Pourtant l'apparence de Mlle Gartenlaub est très féminine, frêle et gracieuse en sa robe de tulle gris constellée de paillettes brillantes" - Viviane Boas, Nice Matin 4 mai 1955.

Odette-piano-3.jpg
url (1).jfif

Odette Gartenlaub débute le piano à l’âge de sept ans et donne son premier concert à neuf ans. À quatorze, elle remporte un Premier Prix de piano à l’unanimité au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Marguerite Long et l’année suivante le 2 ème Prix du Concours International Gabriel Fauré. Elle recevra ensuite les conseils de Lazare Levy et Yves Nat.

À son retour de la Villa Medicis, au début des années 1950, Odette Gartenlaub développe sa carrière pianistique en solo, avec notamment l’enregistrement de plusieurs concertos avec l’Orchestre National, ou en musique de chambre avec le Trio de Paris, et quelques uns des meilleurs instrumentistes ou chanteurs de l’époque, comme Christian Ferras ou Irène Joachim. Elle enregistre les deux sonates pour clarinette de Brahms avec Guy Deplus, un magnifique disque de pièces pour piano solo de Debussy, ou encore les mélodies de Debussy avec Flore Wend qui lui vaudra le Grand Prix du disque.

OG-Portrait2.jpg
OG-Portrait.jpg

Son répertoire était très vaste, de Bach à Messiaen en passant par ses compositeurs préférés Schumann et Debussy, et ses exceptionnelles qualités de lectrice lui valurent de créer nombre de pièces de ses camarades compositeurs. On peut également l’entendre au cinéma, dans plusieurs musiques de son ami Georges Delerue ou dans les films de Bertrand Blier, Trop belle pour toi, par exemple, où elle interprète Schubert.

Jean-Michel Ferran, président de l'association "Les Amis d'Odette Gartenlaub"

LAO-LOGO.gif

Les Amis d'Odette
Gartenlaub